61350 - Saint Mars d'Egrenne

Tél : 06 10 63 35 86 

© 2017 par Manoir de La Bonelière Wix.com

MANOIR

DE LA

BONELIERE

Les manoirs

Origine 

Un manoir (en latin : manerium) est la résidence ou la demeure (en latin manere : demeurer, rester) d'un noble ; on parle aussi de logis seigneurial ou de "gentilhommière", l'habitation d'un "gentil", c'est-à-dire d'un noble de naissance.

    C'est bien souvent, dans un village ou un hameau, avec son allure de petit château, la bâtisse la plus vaste et la plus belle d'un fief ou d'un "domaine". Contrairement à d'autres plus fortunés et plus puissants, c'est la demeure d'un hobereau qui ne dispose pas d'autres résidences, par exemple un hôtel particulier dans la ville la plus proche.

    Le manoir est, dans toutes les provinces et jusqu'à la Révolution française, le centre décisionnel des affaires locales de la petite noblesse qui fait exploiter les terres de son domaine par "ses" paysans. 

    La construction des manoirs remonte le  plus souvent au XVe siècle ou XVIe siècle, soit juste après la fin de la guerre de Cent Ans, témoignant d'une prospérité retrouvée, même si des troubles persistaient ici ou là.

    Le manoir  était généralement constitué d'un corps de logis et de dépendances entourés de champs, de fermes, de pâturages et de bois. Ce n'était en aucun cas un édifice à vocation militaire, comme les châteaux  forts, puisqu'il était interdit au vassal  de l'équiper de tours et encore moins d'un donjon.

    Le domaine du manoir était largement autosuffisant et faisait commerce de certains surplus avec d'autres manoirs. Au gré du développement des marchés dans les villes du Moyen Âge, les manoirs commencèrent à se spécialiser dans certaines productions : fabrication de fromage, élevage de porcs, viticulture, culture des céréales ou des légumes, etc.

    Le "maître"  résidait dans le manoir avec sa famille, quelques domestiques et ses serviteurs.
    La reste du domaine était occupé par les paysans qui en exploitaient les terres.